L'ARCHIPEL DE KOMODO


Samedi 4 mai 2019

Après un réveil à 5h du matin et près de 3h de route pour rejoindre l’aéroport de Denpasar depuis la côte d’Amed, nous décollons à 11h, direction Labuhan Bajo sur l’île de Florès, où nous atterrissons après 1h30 de vol.

La ville de Labuhan Bajo est le point de départ de notre croisière de 5 jours et 4 nuits sur l’archipel de Komodo, prévue dans 2 jours.

En attendant, nous sommes restés cloîtrés à l’hôtel pour nous reposer, préparer la suite du voyage et mettre à jour le blog.

Pour information, la croisière de 5 jours et 4 nuits permet de faire le grand tour du parc national de Komodo. Pour ceux qui souhaiteraient aussi explorer l'île de Florès, la croisière peut démarrer à Riung après avoir fait en véhicule la partie la plus intéressante de Florès entre Maumere et Riung. Prévoir alors 2 nuits de plus sur le bateau.

 

Lundi 6 mai 2019

Ludovic, un français marié à une balinaise et propriétaire de l’agence Bali Shanti Cruise nous rejoint à l’hôtel en début de matinée pour nous conduire sur le bateau à bord duquel nous allons naviguer.

 

 

Le bateau en bois de teck, le Duyung, un Pinisi originaire du sud de l’île de Célèbes (ou Sulawesi), est très beau et très confortable. L’équipage est constitué de Laurent le dive master épris de liberté, Jhonatan le capitaine très rock et fan de Johnny Hallyday, Jonas le super chef cuisinier, Nour le mécanicien discret et Grégorius le mousse au large sourire. Ludovic toujours très attentif à la sécurité et au confort de ses hôtes, nous a aussi accompagnés pendant cette croisière.

 

Pendant 5 jours et 4 nuits, nous avons navigué sur le splendide archipel de Komodo où nous avons parcouru 66 miles à la vitesse moyenne de 5 nœuds.

Le parc national de Komodo comprend les trois grandes îles, Komodo, Rinca et Padar, ainsi que de nombreuses îles plus petites. La superficie totale du parc est de 1 817 km2, pour une superficie terrestre de 603 km2.

Le parc national a été créé dans les années 80, avec pour objectif de protéger le dragon ou varan de Komodo. L'objectif a été élargi plus tard, vers une protection de la flore et de la faune de la région, y compris dans les zones maritimes.

Les îles du parc national sont d'origine volcanique et 4 000 personnes y habitent. En 1991, le parc a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO.

 

Le premier jour, après déjeuner, nous avons débarqué sur Pulau Rinca pour découvrir son authentique village de pêcheurs. Ici le banquier et le distributeur de billets se déplacent en bateau…

 

 

Dès notre arrivée, nous avons été accueillis et guidés par les enfants du village, on ne pouvait rêver meilleurs ambassadeurs… les adultes qui commençaient le jour même le Ramadan se sont montrés plus discrets.

 

 

Après la visite du village, nous nous sommes rendus sur Pulau Koaba, une île mangrove où à la tombée du jour, des milliers de roussettes s’envolent pour se nourrir sur l’île de Florès. Un spectacle incroyable au soleil couchant. Nous avons passé ici notre première nuit, bercés par le roulis.

 

 

Au matin du deuxième jour, après une courte nuit, nous avions rendez-vous avec les dragons ou plus précisément les varans de Komodo, sur l’île de Rinca.

Le varan de Komodo est la plus grande espèce vivante de lézard, avec une longueur moyenne de 2 à 3 mètres et une masse d'environ 70 kg.

L’île de Rinca, plus petite et plus proche de Labuhan Bajo (principale porte d’entrée du site), est moins connue que Komodo et est depuis moins longtemps ouverte au tourisme. Dès l’année prochaine, l’île de Komodo où les varans de Komodo sont aussi présents ne devrait plus être accessible aux touristes… !?

Il existe plusieurs chemins de randonnées pour découvrir les varans, allant de 50 minutes à plus de 2 heures. Accompagnés d’un guide anglophone muni d’un simple bâton, nous avons fait le petit circuit, suffisant à nos yeux… Les varans sont surtout visibles aux abords de l’accueil et des baraquements des rangers ! La balade n’a rien d’extraordinaire, mais elle permet de rendre hommage à ces animaux dont l’existence a permis le classement de l’archipel de Komodo en parc national et la sauvegarde de cette nature intacte !

 

 

Après la visite des varans de Komodo, nous avons mis le cap sur Pulau Padar, pour y assister au coucher de soleil. L’île de Padar est d’une beauté à vous laisser sans voix. Un chemin de randonnée conduit à un promontoire d’où l’on aperçoit les trois baies de l’île.

Nous sommes restés longtemps perchés au sommet, contemplatifs et subjugués par tant de beauté.

 

 

Le troisième jour fut consacré au snorkeling autour de plusieurs sites, le mythique Manta Point, où nous avons nagé avec les raies manta, mais aussi la superbe baie de Gili Lawadarat où nous avons croisé une tortue. Nous avons passé la nuit dans la baie de Gili Lawadarat, après avoir assisté encore une fois à un somptueux coucher du soleil.

 

 

Le quatrième jour fut entièrement dédié à la plongée dans la superbe Crystal Bay de Gili Lawalaut. Cette baie est idéale pour l'initiation à la plongée avec une descente progressive depuis la plage vers de beaux fonds sous-marins tapissés d'une incroyable diversité de coraux. Nous avons tous fait de la plongée accompagnés de Laurent. L'archipel de Komodo est un haut lieu de la plongée sous-marine, mais de nombreux sites sont réservés aux plongeurs expérimentés en raison de forts courants.

 

 

Au matin du cinquième jour, après avoir passé la nuit face à l’île de Kanawa, nous avons fait dans la matinée un de nos plus beaux snorkeling depuis le début de notre long voyage. La richesse et la variété des coraux nous crevaient les yeux. A la surface, le ciel était d’un bleu céruléen et la mer étale. Nous savourions nos derniers instants de croisière, mais nous ne pouvions nous empêcher d’être tristes à l’idée de quitter le bateau et son équipage…

 

 

A 14h, le vendredi 10 mai 2019, le bateau nous dépose au port de Labuhan Bajo. Nous serions bien restés plus longtemps…

 

Nous avons passé 5 jours merveilleux en compagnie d’une équipe formidable dans un décor somptueux. L’archipel de Komodo est aussi beau sur terre que sous l’eau. En mai, à la fin de la saison des pluies, les îles sont recouvertes d'une belle prairie d'herbes vertes. En mer, nous avons croisé un grand nombre de dauphins, des globicéphales, les fonds marins sont étincelants de beauté, bien préservés et riches en espèces.

 

Durant cette croisière, nous avons laissé nos pensées divaguer en toute liberté en sublimant chaque moment en une éternité de plaisir. Chaque soir au crépuscule, c’était le même embrasement, la même orgie de beauté, chaque matin, l’aube investissait le ciel qui tendait alors de somptueuses draperies, couleur de sang. Nous n’avions jamais vu d’aussi beaux couchers et levers de soleil (sauf peut-être sur le bassin d’Arcachon…) !

 

Cette croisière est le type d’expérience qui vous fait saisir la vanité de tout ce qui n’est pas révérence à la beauté.

 

 

TERIMA KASIH


La suite de notre voyage en Indonésie à Bali, c'est ICI


Commentaires: 1
  • #1

    AliJuliPachaMamma (samedi, 25 mai 2019 16:34)

    Superbe l'archipel de Komodo ! Dans le top 20 du voyage ?
    Les varans ont l'air très Komodo...en photo...
    Bises des Balibacots