BORA BORA


Le jeudi 20 septembre 2018, nous décollons d'Huahine dans l'après-midi, direction la star du Pacifique, Bora Bora.

Nous avons souvent lu ou entendu dire qu'il ne fallait pas se rendre à Bora Bora, qualifiée d'usine à touristes, d'île trop chère qui a perdu avec le tourisme son authenticité. Nous voulions juger par nous-mêmes, sachant à quel point les jugements sont conditionnés par l'humeur du moment, le climat, l'hébergement, les rencontres, ...

Quand Bora Bora apparait à travers les hublots de l'avion, nous sommes éblouis par son relief, son lagon aux incroyables camaïeux de bleu et de turquoise et par ses motus frangés de sable blanc qui l'encerclent tel un écrin.

Un motu est un îlot de sable corallien sur la couronne récifale d'un atoll ou à l'arrière d'un récif barrière d'île volcanique.

 

 

Sur cette photo, on distingue bien l'île principale et les motus au premier plan.

Sur le motu à droite, on distingue le plus célèbre des hôtels de Bora Bora, le Four Seasons Resort Bora Bora

 

A l'atterrissage, la magie continue. L'aéroport étant situé sur un motu, c'est en bateau que nous sommes acheminés sur l'île principale où se trouve notre hébergement. La couleur du lagon est incroyable, hypnotique!

Vous l'avez compris, nous n'avons toujours pas eu de colliers de fleurs à notre arrivée...

 

 

A peine trente minutes après l'atterrissage, nous découvrons notre hébergement, l'hôtel Matira, constitué de 14 bungalows qui font face à l'unique plage de sable de l'île principale, la plage de Matira. Nous avons deux bungalows, vue lagon, pour nous 5.

Le soleil brille, l'hôtel est très beau, nous sommes à Bora Bora, tout baigne!

La véritable orthographe de Bora Bora est "Pora Pora" qui signifie "première née" en tahitien.

 

 

Le lendemain de notre arrivée, nous avons réservé l'activité phare de Bora Bora, une excursion sur le lagon avec Manu Tours.

L'excursion démarre à 9h pour finir vers 16h. Au cours de la journée, nous avons fait 4 stops pour le snorkeling. Le premier en dehors de la barrière de corail pour tenter d'apercevoir des requins citron. Par chance, nous les verrons à deux reprises. Nous n'échapperons pas au "déjeuner de raies" dans un mètre d'eau au milieu des requins pointe noire et parmi une foule de touristes qui piétinent ce qui reste de corail. Le troisième arrêt snorkeling se fait dans un splendide jardin de corail où nous aurons la visite de 3 murènes aux  dimensions impressionnantes. Le quatrième arrêt snorkeling est consacré à la recherche des raies manta que nous ne verrons pas. A 12h30, le déjeuner est servi sous forme de buffet dans le cadre idyllique d'un motu privé et de sa plage de sable blanc. Nous y passerons le reste de la journée. Le lagon face au motu permet de voir des raies léopard, des raies pastenague et même un barracuda presque apprivoisé.

Ce tour du lagon est aussi l'occasion d'approcher les très beaux bungalows sur pilotis qui ont fait la réputation de l'île.

Une très belle journée, malgré la pluie qui s'invite en fin d'après-midi.

 

Photos du motu privé où nous avons déjeuné

 

Différents bungalows sur pilotis à Bora Bora

 

Le lendemain matin, samedi 22 septembre 2018, Manuel trouve le moyen de perdre un plombage, le jour de son anniversaire...

Nous filons en ville pour essayer de trouver un dentiste, en vain. Dimanche 23 septembre 2018, nous partons sur Maupiti, où il n'y a pas de dentiste.. Pas de chance! Il faudra attendre 9 jours et notre retour sur Tahiti pour voir un dentiste...

Malgré tout, ce passage dans la ville de Vaitape (sans grand intérêt) sera l'occasion de prendre quelques photos.

 

 

Nous en profitons aussi pour trouver le cadeau d'anniversaire de Manuel, un superbe paréo, qu'il doit maintenant porter...

 

 

Après un après-midi consacré à profiter de la plage de Matira, nous irons dîner au Bloody Mary's qui propose tous les jeudis et samedis, un concert. Nous y mangerons très bien dans un beau décor polynésien, bercés par la voix langoureuse du chanteur polynésien adepte de Jack Johnson, et entourés d'une clientèle internationale des grands hôtels de Bora Bora.

 

 

Que penser de Bora Bora?

Nous n'avons passé que trois jours sur Bora Bora, trop peu pour se faire un avis.

Une chose est sûre, son lagon, par beau temps, est sublime et vaut le déplacement.

Quant à sa clientèle, fortunée ou en lune de miel, elle nous a semblé exclusive, peu partageuse et pas très aimable, surtout en comparaison de la gentillesse des polynésiens.

La plupart d'entre eux viennent à Bora Bora et s'isolent jalousement dans les forteresses des grands hôtels.

 

Bora Bora:

  • oui pour son lagon, son île, ses motus, ses habitants, ses beaux hôtels sur pilotis;
  • non pour sa clientèle touristique.

 

Dimanche 23 septembre 2018, nous quittons sans regrets Bora Bora pour une île préservée du tourisme de masse, Maupiti.


La suite de notre voyage en Polynésie française, à Maupiti, c'est ICI


Commentaires: 4
  • #4

    Beuvain AliJulChriJluc (dimanche, 30 septembre 2018 17:31)

    Après la belle Hua Hine, la star Pora Pora. Avons hâte de découvrir Maupiti. Photos tjs superbes : on prends le masque et on plonge avec vous. Bisous

  • #3

    Carmen et Daniel (samedi, 29 septembre 2018 21:36)

    hola como estàis nosotros bien con ganas de beros.
    Maupiti ? estoi esperando lo que sigue un poquito de presion josé
    mil besos de la abuelita, de la Mama, Daniel
    on vous aime a la folieeeeeee.
    je vous aimeeeeeeeeeeeeeee.

  • #2

    L'année Buissonnière (dimanche, 23 septembre 2018 21:12)

    Maman!!!
    Je viens de fêter 51 et non 52....:(
    On vous embrasse très fort, vous nous manquez, même au paradis!

  • #1

    Carmen et Daniel (dimanche, 23 septembre 2018 20:53)

    heureuse de vous retrouvez comme d'habitude tout est merveilleux, la photo final divine, contente de te voir ma catherina les photos un peux justes pour ma gourmandise, mais à travers ce voyage je suis très proche de vous ainsi
    que Daniel et Mamita.

    pour toi mon fils 52 ânées de bonheur d'être ta Mama