LA FOA


Première étape de notre tour de la Grande Terre, La Foa est une commune prospère et dynamique de la côte Ouest, située à seulement à 100 km de Nouméa.

La Foa ne compte pas plus de 3 000 habitants, mais possède un cinéma, une piscine et un centre de soins assez complet.

Nous sommes ici dans la Nouvelle-Calédonie rurale, la "brousse", peuplée de "broussards", une sorte de cow-boy calédonien à l'image des "stockmen" d'Australie.

La côte ouest est un peu le fief de la culture caldoche. On y trouve une grande quantité d'exploitations agricoles et bovines. Le paysage est constitué de pâturages et de savanes à niaoulis sur fond de collines. Les paysages sont agréables, mais n'ont rien d'extraordinaire!

 

A la Foa, nous sommes logés en chambres d'hôtes, Couleur Mangue, chez Liliane et Thierry, deux métros de Lyon qui ont tout plaqué en France, il y a 6 ans, pour s'installer ici et rejoindre leur fils qui travaille près de Nouméa. Liliane gère les chambres d'hôtes et Thierry a créé son club de plongée, La Foa Plongée. Liliane et Thierry louent deux chambres d’hôtes au rez-de-chaussée de leur maison, dont ils occupent l'étage. Les chambres ont chacune leur salle de bains et disposent même d'un coin cuisine - salle à manger, à l'air libre et ouvert sur le jardin, très pratique pour nous.

 

La Foa et les communes de Farino et Sarraméa ont su mettre en valeur leur patrimoine naturel, dont le Parc des Grandes Fougères.

Ce parc abrite une forêt dense humide, de magnifiques fougères arborescentes et de drôles d'oiseaux comme le cagou et le notou. Il est qualifié ici de paradis vert ou de poumon vert. De nombreuses randonnées de difficultés variables sont proposées.

 

Nous y avons fait une randonnée de 3h et très honnêtement nous avons été un peu déçus. Heureusement que ces randonnées sont toujours l'occasion de longues discussions avec les enfants qui en ce moment se posent pas mal de questions sur leur avenir et notamment l"après tour du monde"...

 

Au fait, nous n'avons vu ni le cagou, ni le notou!!!

 

 

Non loin de La Foa, à Moindou, nous sommes allés visiter le Fort de Téremba, construit en 1871, qui a servi de pénitencier jusqu'en 1890, et qui a connu la révolte Kanak de 1878. L'occasion de nous rappeler la douloureuse histoire de la Nouvelle-Calédonie.

Une partie du fort était en travaux lors de notre visite. Du coup, l'accès était gratuit.

 

 

A Sarraméa, joli bourg entouré d'une nature généreuse, nous sommes allés nous rafraichir dans le Trou Feuillet, un bassin au milieu d'un ruisseau de montagne. Nous y avons passé un long moment tellement Oscar et Emile se sont amusés à plonger dans son eau glacée...

 

 

Le dimanche 14 octobre 2018, après 3 nuits passées à La Foa, nous avons pris la route direction Poindimié, sur la côte Est, en empruntant la route transversale de Bourail à Houaïlou, et après être passés au marché du dimanche de Farino. En arrivant à Poindimié, où nous logions pour une nuit au gîte Newejïe , nous avons eu la chance d'apprendre qu'il s'y déroulait un Festival International du Cinéma des Peuples. Nous passerons une partie de l'après-midi au cinéma, pendant qu'il pleuvait dehors...

 

Selon nous, La Foa n'est pas une étape indispensable ni incontournable. Nous l'avions programmée pour la visite du Parc des Grandes Fougères et comme étape intermédiaire entre Nouméa et la côte Est. A refaire, nous passerions plus de temps à Nouméa et dans le Grand Sud avant d'atteindre directement la côte Est!

 

Le lendemain, lundi 15 octobre 2018, nous prenions à nouveau la route pour une étape très attendue sur la Grande Terre, Hienghène!


La suite de notre voyage en Nouvelle-Calédonie, à Hienghène, c'est ICI


Commentaires: 1
  • #1

    Taubregeas (mardi, 23 octobre 2018 17:47)

    Peut être que les cagous et les notous ont été comme les dodos de l'ile Maurice dévorés par d'aures bestioles ?