BAIE D'ALONG TERRESTRE / TAM COC


 

Mardi 16 avril 2019

Après une dernière matinée sur la jonque, nous débarquons à 12h au port de Ben Beo, où nous attend notre précieux chauffeur, M. Quang !

Au bout 4 h de route sous un ciel gris comme une huître et chargé comme une éponge, nous arrivons à Tam Coc, appelée aussi baie d’Along terrestre.

Nous sommes restés 4 nuits, Chez Loan, un hôtel fort sympathique et occupé à 99% par une clientèle française. Seule ombre au tableau, la musique d’ambiance où le répertoire de Richard Clayderman tourne en boucle… !!

L’hôtel est très bien placé, à l’écart de la ville grouillante de Tam Coc, tout proche des 2 principaux embarcadères pour les tours en barque et des plus belles balades à vélos au milieu des rizières.

Surtout ne pas s’installer à Ninh Binh qui est une ville moche. D’autres hébergements comme le très chic Tam Coc Garden Resort ou le très roots Nguyen Shack sont situés dans des sites spectaculaires mais un peu trop isolés selon nous.

En voyage, s’installer dans un hôtel ou un Homestay est un acte rituel dont beaucoup de choses vont dépendre : les premières impressions, le sommeil, le bien-être, les activités, la restauration, les déplacements…. Il ne faut surtout pas s’en acquitter avec un esprit brouillon !

 

 

Tam Coc est réputée pour ses formations karstiques qui se dressent au milieu des rizières que l’on découvre lors de paisibles promenades en barques.

Nous avons fait deux circuits différents en barque.

Le premier est situé juste avant la Pagode Bich Dong et s’engouffre dans la « Sun Valley ». Nous y sommes allés à 11h, il commençait à y faire très chaud, mais il n’y avait personne. Les paysages sont superbes et le passage des grottes en barques impressionnant. Avant le retour les rameuses essaieront de vous vendre avec le sourire des broderies, rien de bien méchant quoiqu’en dise le Lonely Planet… Le tour fait moins d'1h30.

 

 

Le deuxième circuit, celui de Tam Coc (« trois grottes »), offre un paysage époustouflant, plus beau que le premier. Nous avons embarqué à 7h (sans les enfants)  et nous étions seuls à l’aller pour profiter du paysage avec une eau étale, sans rides à la surface avec pour seuls compagnons, notre batelier qui ramait avec ses pieds et les oiseaux. Nous n’avions jamais vu en aussi peu de temps une telle quantité de martins-pêcheurs.

Un spectacle de premiers matins du monde ! A condition d’y aller très tôt avant que les tours organisés n’arrivent d’Hanoï. L’heure idéale est avant 7h30. Le tour dure un peu moins de 2h.

Ici le rameur n’a rien à vous vendre, mais vous croiserez sûrement une barque qui essaiera de vous vendre à boire et à manger, y compris pour le rameur !

 

 

Parmi les incontournables de Tam Coc, les balades en vélos dans les rizières, dans les villages, dans les ruelles de Tam Coc. Chez Loan, les vélos sont mis à disposition gratuitement.

 

 

Au cours de nos balades en vélos, nous sommes allés au Jardin des Oiseaux de Thung Nham, dont l’entrée est payante mais où il est possible de passer quelques heures dans un joli cadre. Il faut y aller de préférence en fin de journée quand les oiseaux reviennent pour y passer la nuit.

 

 

 

Autre incontournable, l’ascension d’un pic karstique, au pied de la grotte de Mua et au sommet duquel la vue sur la rivière Ngo Dong est incroyablement belle. La vue se mérite car il fut gravir 500 marches assez raides. Compter 20 bonnes minutes d’ascension. Au sommet on peut jouir de la seule rançon valable à ces efforts : la contemplation.

 

 

La région touristique de Tam Coc est vraiment très belle et offre la possibilité de nombreuses activités et visites. Nous y sommes restés 4 nuits et trois jours pleins, suffisants pour commencer à apprécier la région.

Demain samedi 19 mai 2019, nous retournons sur Hanoï pour une nuit avant de nous envoler pour Bali et rejoindre famille et amis… ! Nous sommes très excités.

 

Notre voyage dans le Nord-Vietnam s’achève après un mois de vagabondages dans ce superbe pays.

Le Vietnam est notre troisième pays visité de l’ancienne « Indochine française », après le Cambodge et le Laos, tous trois colonisés par la France à une époque où l’Europe était le centre du monde et le reste, la banlieue de l’Europe.

Après avoir pillé et aimé jusqu’à la déraison ces colonies, après s’en être fait chasser, nous avons été surpris d’être aussi bien accueillis !

 

Nous repartons du Vietnam gorgés d’images, de lieux, d’ambiances, d’instants, de visages, de sourires…

Ici pas de misère au grand jour, mais un océan de petites gens, vivant juste au-dessus, dans le besoin, dans une douce respectabilité et aussi riches de cœur que pauvres de bourse.

De ce peuple forgé sur l’enclume de la rudesse par les hoquets de l’existence, nous retiendrons sa manière d’exalter le ciment familial, de cultiver des vertus pratiques inspirées par le Confucianisme, nous retiendrons aussi la formidable opiniâtreté vietnamienne féminine, nous garderons en mémoire ces élégantes femmes vietnamiennes à vélos, sur les chantiers ou dans les rizières avec leur chapeau (i)conique, nous retiendrons enfin le formidable appétit d’existence des Vietnamiens…

Bien évidemment, nous n’oublierons pas les minorités ethniques de ce pays, qui nous ont tant bouleversés. Partout où nous sommes allés depuis le début de notre voyage, nous avons rencontré des minorités...

Comme à chaque fois que notre route croise des pays ou des peuples aux conditions de vie difficiles, nous nous rendons compte qu’ils comptent sur nos recettes ou devises pour vivre et nous, sur leurs leçons de vie pour réapprendre à vivre….

 

Enfin, impossible de quitter le Vietnam sans évoquer son libérateur, l’Oncle Hô !

Du quartier Mouffetard à Paris à la Place Rouge à Moscou, de la commune de Canton aux prisons du Kuomintang, de Dien Bien Phu à la lutte pour l'indépendance contre l'escalade américaine, il a été de tous les combats. Pour les Vietnamiens, il est "l'oncle" de la Patrie. Pour le reste du monde, l'homme qui a soutenu le combat le plus long et le plus périlleux contre l'ordre des puissants.

 

Quelques passages tirés de son Testament de mai 1969 :

« Notre peuple travailleur, dans les plaines comme dans les régions montagneuses, a enduré depuis des siècles bien des misères ; il a subi l’exploitation et l’oppression féodales et coloniales, il a en outre connu de nombreuses années de guerre. »

 

« Qu’elles que soient les difficultés et les privations, notre peuple vaincra immanquablement. Les impérialistes américains devront sans faute déguerpir. Notre Patrie sera certainement réunifiée. Nos compatriotes du Nord et du Sud seront certainement réunis sous le même toit. Notre pays aura l’insigne honneur d’être une petite nation qui, par un combat héroïque, aura vaincu deux grands impérialismes – l’impérialisme français et l’impérialisme américain – et apporté une digne contribution au mouvement de libération nationale »

 

« Mon ultime souhait est que tout notre Parti, tout notre peuple s’unissent étroitement et fassent tous leurs efforts pour édifier un Vietnam pacifique, réunifié, indépendant, démocratique et prospère... »

 

 

GOOD BYE VIETNAM!


La suite de notre voyage en Indonésie, à Bali, c'est ICI


Commentaires: 3
  • #3

    LouRenausore (mercredi, 24 avril 2019 18:51)

    Je profite des vacances de printemps pour voyager grâce à vos photos, toujours aussi belles. Je regrette de ne pas prendre le temps de tout lire, peut-être le ferai-je quand sonnera l'heure de ranger mon cartable :) Je ne vous oublie pas !
    Bonne poursuite du parcours en Indonésie. Bises.

  • #2

    Danièle Bouthors (Laos) (lundi, 22 avril 2019 22:26)

    Belle fin de parcours, beaux paysages bien que le soleil soit souvent voilé en cette saison !
    Profitez bien de Bali dont nous apprécions beaucoup la simplicité et les traditions religieuses, les magnifiques rizières...
    Encore une autre mentalité... et un petit bout de France avec votre famille !
    Clt


  • #1

    Johanne et Sylvain (dimanche, 21 avril 2019 00:48)

    Bonjour,

    nous sommes tombés par hasard sur votre site en cherchant de l'information sur la Polynésie...étant des amoureux de l'Amérique du Sud et de l'Asie du Sud-Est, votre site est une superbe mine d'informations...et quelle rigueur car vos informations sont à jour à la journée près...nous ne sommes jamais arrivés à un tel "exploit". Bravo! Bonne continuation en Indonésie, notre petit paradis à nous!
    Johanne et Sylvain, Québec